Moeraki Boulders

Share Button

Jeudi 3 avril 2014 – Temps bien couvert, il fait à peine 14°C au lever et aucun vent.

Grâce à l’électricité, je m’offre mes premières tartines de pain grillé avec un bon miel de Rata. Le rata, endémique de Nouvelle-Zélande, est un grand arbre à fleurs rouges écarlate qui peut mesurer jusqu’à 30 mètres de haut.Que c’est bon accompagné de muesli mélangé avec du yaourt !

Camping Moeraki Village

Comme tous les matins avant de prendre la route, je range le camping-car de fond en comble.

Rien ne doit traîner sous peine de voir tout bringuebaler dans tous les sens au moindre virage (même lentement). Et également pour ne pas tenter la moindre personne à voler quelque chose à l’intérieur lors des arrêts ou lorsque je suis en rando.

Le site de Moeraki Boulders se trouve à 3 km au nord de Moeraki Village sur la SH1. Dommage que le soleil ne soit pas de la partie mais le site vaut vraiment le coup d’être vu.

Moeraki Boulders

Il vous faudra payer une petite obole de 2$ par personne pour accéder au site car le sentier y menant fait partie d’un site privé tenu par le café/restaurant.

Il y a moyen de contourner cette obole si vous y tenez vraiment mais il vous faudra marcher pendant un bon kilomètre sur la plage. Lorsque vous arriverez sur la route menant aux Moeraki Boulders, juste après le passage à niveau filer tout droit et non à gauche en direction du café/restaurant, il y a un petit parking tout au bout de la voie. Garez-vous et de là par la plage en remontant vers le nord vous accèderez aux boulders gratuitement.

Ces grosses boules sont peu nombreuses et c’est à marée basse que vous pourrez les voir complètement découvertes.

Moeraki Boulders

 

Quelques boules sont briséesMoeraki Boulders

et d’autres bien ensablées.Moeraki Boulder
On ne résiste pas à l’envie de vouloir déplacer ces énormes boules de pétanque …. Elles pèsent plusieurs tonnes et c’est bien sûr impossible !

Moeraki Boulders

Lorsqu’on les regarde de plus près, elles sont incroyablement graphiques.

Moeraki Boulders

Te Ka Hinaki  est le nom Maori des Moeraki  Boulders  et provient d’une légende expliquant que ces rochers sont les restes de nasses ou de calebasses servant à stocker la nourriture et venant du naufrage de la pirogue Arai Te Uru, il y a plus de 1000 ans lors d’une tempête.

Moeraki Boulders

Sur le  plan scientifique, ce ne sont pas des bombes volcaniques comme on pourrait le penser mais tout un agglomérat de calcite, de boue et d’argile façonnés par l’érosion et formés il y a plus de 60 millions d’années.

Moeraki Boulders

Moeraki BouldersMoeraki Boulders

Les Moeraki Boulders sont aujourd’hui une attraction touristique populaire.

Après une bonne demi-heure de respiration d’embruns marins, je reprends la route en direction de Dunedin situé à une centaine de kilomètres par la SH1.

Lire la suite : la Péninsule Otago.

Share Button

Articles similaires :

Taggé , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge