Dunedin – Péninsule d’Otago

Share Button

Je suis sur la SH1 à quelques kilomètres avant Dunedin, sous la grisaille. Soudain, je pense avoir passé une porte intergalactique car d’un seul coup je me retrouve sous un ciel d’un bleu éclatant et un soleil radieux ! Complètement hallucinant d’avoir ces conditions climatiques changeantes dans la même journée. Du coup le thermomètre montre très vite pour passer de 15° à 25°C. A peine une heure après la visite des Moeraki Boulders, j’arrive à Dunedin.

Dunedin

Petit marché au Countdown et ensuite remplissage du réservoir d’essence grâce à la réduction obtenue avec mes courses. Le réservoir est encore plein de moitié mais je sais que pendant 2 jours dans la région des Catlins, je n’aurai pas de station-service à ma disposition facilement.

Dunedin

Vu le très beau temps, je décide de changer un peu mes plans. Plutôt que de visiter la ville de Dunedin, je file sur Otago Peninsula par la splendide « Portobello Road ».

Peninsule Otago

C’est une  route très sinueuse mais absolument magnifique.

Peninsule Otago

Attention, il n’y a aucune station-service dans cette péninsule. Les panoramas sont splendides et il est quasiment impossible de s’arrêter en camping-car ou en voiture sur le bas-côté. Il vous faut attendre d’être dans le prochain village pour prendre des photos et bien sûr là la vue n’est plus la même.

Peninsule OtagoJe mettrai une bonne heure pour  faire 50 km et atteindre Otakou et son sanctuaire des pingouins le « Penguin Place ».

Pourquoi y aller alors que l’on peut en voir ailleurs et gratuitement ?

Penguins Place

Vous allez comprendre ensuite  :

En 1h30, et moyennant 49$, on vous explique qu’il y a aujourd’hui 22 couples de pingouins aux yeux jaunes dans la réserve contre 8 à l’origine. Que leur taille peut atteindre les 65 à 70 cm de haut (soit le 3ème plus grand derrière le manchot empereur et je ne sais plus pour le deuxième !). En Mars-Avril, nous sommes en pleine période où les pingouins muent. C’est-à-dire qu’ils perdent leurs plumes. Les plus anciennes sont remplacées par des nouvelles et cette mue dure 4 semaines pendant laquelle ils restent en dehors de l’eau sinon ils couleraient. Pendant cette mue, ils sont donc obligés de jeûner et survivent grâce à leur graisse excédentaire qu’ils ont accumulée les 4 semaines précédentes à la mue.

Penguins Place Les jeunes pingouins sont reconnaissables des adultes au fait qu’ils n’ont pas encore le bandeau jaune sur la tête et que leur iris est gris. Les femelles sont aptes à la reproduction à l’âge de deux ans et les couples sont généralement fidèles lorsque la reproduction marche. Le divorce est possible dans le cas contraire.

Penguins Place

Bien que je n’aie pu voir que 3 couples de près, la visite est vraiment intéressante  car  j’ai appris que l’automne n’est pas du tout la bonne période si vous tenez absolument à voir des pingouins en pleine nature en Nouvelle-Zélande.  Durant cette période de mue, dans la nature, ils sont cachés pour se mettre à l’abri de la pluie et sont très difficiles à apercevoir.

Penguins Place

Le prix d’entrée, 49$ (30 Euros) pourra paraître excessif pour certains d’entre vous mais sachez  que la réserve ne reçoit aucune subvention gouvernementale. Les recettes générées par les entrées permettent de financer de manière autonome la réserve, assurer la protection des pingouins contre les nuisibles comme les opossums, les rats … ainsi que  les frais de soins portés aux pingouins blessés grâce son propre hôpital. Les pingouins rétablis sont ensuite remis en liberté.

Penguins Place

Il  est 17h30 lorsque la visite se termine et je me mets en quête d’un coin pour dormir, il y a très peu de place où le camping « sauvage » est autorisé.

Le retour par la même route en sens inverse est idyllique.

Peninsule Otago

J’avais repéré à l’aller 5 places dans le village de Macandrew Bay (et sur les indications fournies par le I-site de Dunedin). Malheureusement pour moi, lorsque j’arrive, elles sont déjà toutes occupées par des vans.

Peninsule Otago

J’essaye mon second plan quelques mètres plus loin : un petit parking  jouxtant le Glenfalloch Garden (accessible uniquement dans le sens Otago – Dunedin  car il est impossible de faire demi-tour sur place). Il n’y a aucun panneau interdisant d’y camper excepté sur la partie d’un arrêt de bus.  Et là Bingo, il n’y a personne. J’ai gagné ma place pour la nuit et pour 0 dollar ! A peine 15 minutes plus tard, 2 autres camping-cars font de même simultanément et se garent derrière moi. Après discussions avec eux, ce sont 2 couples Allemands retraités, ils avaient eu la même idée que moi de venir là s’ils n’avaient pas trouvé ailleurs. Le soleil se couche sur Dunedin de l’autre côté de la rive. La circulation automobile commence à diminuer fortement et je ne serai quasiment pas gênée par le bruit des rares voitures cette nuit.

Quelque chose me dit que j’ai bien fait de changer les plans et d’aller à la rencontre des pingouins dans la réserve ! Je ne le savais pas à ce moment-là d’où mon pressentiment, mais par la suite tout au long  mon road trip sur la côte des Catlins  je n’en  verrai aucun, même à Curio Bay !!!

Suite du Road Trip : Visite de Dunedin

Share Button

Articles similaires :

Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge